PRESENTATION  
 

L’Association des Donneurs Voix (ADV), par l’intermédiaire des Bibliothèques Sonores, met gratuitement à la disposition des personnes aveugles et malvoyantes, des livres et des revues enregistrées sur un support audio.

 

Ce service est proposé aux personnes aveugles mais également à ceux qui perdent la vue, ou n’ont pas une vision suffisante pour lire. Il leur suffit d’apporter un certificat médical ou une carte d’invalidité.

Les prêts et retours s’effectuent lors des permanences ou par la Poste en franchise postale. C’est près de 350 000 prêts par an qui sont ainsi effectués.

 

L’association, lancée en 1972, dispose aujourd’hui de 120 Bibliothèque Sonores, réparties sur tout le territoire français. Cela permet à plus de 15 000 personnes mal voyantes ou aveugles d’entendre les « livres qu’elles aiment ». Les bibliothèques sonores aident ainsi à rompre leur solitude.

 

Cinq ans après sa fondation, l’Association est reconnue d’utilité publique. Aujourd’hui plus de 4 600 bénévoles animent les Bibliothèques Sonores, donnent de leur temps pour entretenir le matériel et accueillir les audio-lecteurs, pour faire connaitre l’association et donner leur voix.

 

Au fil des années, l'Association s'est adaptée aux nouvelles technologies en informatisant sa gestion et en modernisant sa communication. Depuis 2005, elle transforme activement le catalogue des ouvrages enregistrés sur cassettes. Elle offre dorénavant un important catalogue d'oeuvres enregistrées sur CD Audio et CD MP3. Dans le respect des règles imposées, elle proposera demain ses enregistrements sur internet.

Elle porte aujourd'hui son effort à se faire mieux connaître afin d'apporter son service au plus grand nombre.
Riche d’un catalogue de plus de 350 000 enregistrements d’ouvrages et de revues, les Bibliothèques Sonores renouvellent sans cesse leur offre et s’équipent chaque année de nouveaux outils technologiques d’enregistrement et d’écoute.



  LA DEFICIENCE VISUELLE EN FRANCE  

On estime aujourd’hui que la déficience visuelle en France touche près de 2 millions de personnes, soit un ratio de 35 pour mille (1). 2,8 % de la population présente une déficience visuelle à titre principal. Ce qui veut dire qu’en nombre, la déficience visuelle se situe au second plan en termes de handicape physique, après la déficience motrice.

  

La déficience visuelle représente la déficience principale chez 1% des enfants de moins de 20 ans, elle s'accroît avec l'âge et concerne 9 % des personnes à partir de 65 ans. Les femmes sont en général plus touchées que les hommes.

  

En juillet 2007, le ministère de la Santé a mandaté une commission spéciale sur l’état de la malvoyance en France, sous la présidence de Gilbert Montagnié, dont le rapport sera remis fin décembre 2007.

  

Bien que la déficience visuelle soit pour l’ensemble de la société un handicape largement reconnu et pris en compte, nombre de personnes malvoyantes vivent extrêmement mal la perte de ce sens. Le monde de la mal voyance est un monde souvent refermé sur lui même. La personne qui souffre de ce handicap, se sentant coupée du monde, limite les contacts. Elle devient méfiante à l’égard de ce qu’elle ne connaît pas, elle est souvent réticente dans un premier temps à la démarche d’aide que peut lui apporter les Bibliothèques Sonores.

 

Parfois soucieuse de ne pas peser sur son entourage, elle n’évoque pas sa maladie et s’isole, sans pouvoir prendre les moyens qui lui permettront de supporter cette solitude à la fois physique, psychique et culturelle.

 

Quand un audio-lecteur, c’est-à-dire une personne aveugle ou malvoyante inscrite à l’Association, parle de son premier contact avec une bibliothèque sonore, c’est souvent à la suite d’une prescription de son médecin ou par le biais d’un membre de sa famille.

 

La découverte de la Bibliothèque Sonore s’assimile pour beaucoup, à une forme de guérison (2).

 

 

 

(1) : Enquête nationale sur l'évaluation des basses visions, (1995) par l'Institut IPSEN auprès des 5 000 ophtalmologistes français
(2) : témoignages en annexes


Qui sommes nous ? -  Plan du site -  Mentions légales
Création de Site Internet COTEO